Eluveitie – Rebirth

Rebirth

Oh bright sun of the night I lift my eyes up to thee
Oh ye amber golden light let the dark sweep over me
Mighty cauldron, oh nidus
I surrender all to thee
Panacean nothingness when nothing is left

These dreadful shades
Dancing in my dwindling sight
And crying out these hollow words
A straying soul in my scorching flesh
Dying down amid this fucking blaze

My swooning world
Infested by strident cries
In a worship of the void

All vanishing in a dull and distant noise

Oh bright sun of the night I lift my eyes up to thee
Oh ye amber golden light let the dark sweep over me
Mighty cauldron, oh nidus
I surrender all to thee
Panacean nothingness when nothing is left

This was my rebirth

As one with pain and with distress
Sweet surrender in serenity
Will I remember this womb at all?
Will I ever know?

Oh bright sun of the night I lift my eyes up to thee
Oh ye amber golden light let the dark sweep over me
Mighty cauldron, oh nidus
I surrender all to thee
Panacean nothingness when nothing is left

I am not here
I do not last
I am the grain in the earth
I am the wave in the deep sea
I am the softly whispered word
In the murmuring autumn breeze

In front of Antumnos' gate
I beheld the mirror in the lake
Recognize I did not
Nor did I comprehend

Oh bright sun of the night I lift my eyes up to thee
Oh ye amber golden light let the dark sweep over me
Mighty cauldron, oh nidus
I surrender all to thee
Panacean nothingness when nothing is left

This was my rebirth
Renaissance

Oh soleil radieux de la nuit je lève les yeux vers toi
Oh, ta lumière dorée ambrée laisse la noirceur me submerger
Puissant chaudron, oh nidus
Je vous livre tout
Néant panacéen quand il ne reste plus rien

Ces teintes affreuses
Danser dans ma vue qui s'abaisse
Et crier ces mots creux
Une âme égarée dans ma chair brûlante
En train de mourir au milieu de cet enfer

Mon monde évanoui
Infesté par des cris stridents
Dans un culte du vide

Tous disparaissent dans un bruit sourd et lointain

Oh soleil radieux de la nuit je lève les yeux vers toi
Oh, ta lumière dorée ambrée laisse la noirceur me submerger
Puissant chaudron, oh nidus
Je vous livre tout
Néant panacéen quand il ne reste plus rien

C'était ma renaissance

Comme un avec douleur et avec détresse
Douce capitulation dans la sérénité
Est-ce que je me souviendrai de ce ventre?
Est-ce que je saurai jamais?

Oh soleil radieux de la nuit je lève les yeux vers toi
Oh, ta lumière dorée ambrée laisse la noirceur me submerger
Puissant chaudron, oh nidus
Je vous livre tout
Néant panacéen quand il ne reste plus rien

je ne suis pas ici
Je ne dure pas
Je suis le grain dans la terre
Je suis la vague dans la mer profonde
Je suis le mot doucement murmuré
Dans le murmure de la brise d'automne

Devant la porte d'Antumnos
Je vis le miroir dans le lac
Reconnaître que je n'ai pas
Je n'ai pas compris

Oh soleil radieux de la nuit je lève les yeux vers toi
Oh, ta lumière dorée ambrée laisse la noirceur me submerger
Puissant chaudron, oh nidus
Je vous livre tout
Néant panacéen quand il ne reste plus rien

C'était ma renaissance


Paroles similaires