Motionless in White & Dani Filth – Puppets 3 (The Grand Finale)

Puppets 3 (The Grand Finale)

A graven, barren, broken tomb
Resides where once delicate orchids bloomed
No revocation for the damned
Cursed temptations ground to sand
Like a scornful, lustful breed
Dehumanizing virtue for your novelty
Serenade with a swollen tongue
Let no elegy be sung
I am the deep shade of jaded
Will I burn down your fortress of lies?
Six fucking years I have waited
To fucking cut you out of my life
No turning back

I’ve finally let you go and left the past to die
This is my resignation from
All that we’ve loved and left behind
Now I’ll leave it behind

A portrait of torture we paint
Beguiling allure whilst adorned in lace
Eternally the porcelain cracks
A fatal passion forged in black
Like a creature of oddity
A captivating vessel of aesthetic beauty
Dressed in blood to provoke collapse
A fatal heart preserved in wax

I’ve finally let you go and left the past to die
This is my resignation from
All that we’ve loved and left behind
In the grave you dug for me
A frame of bones reside
The flesh has burnt to embers
My muse, this is my last goodbye

Spit you out
Your beauty is bullshit
I was just a corpse you saw fit to drag around
Now your hold on me’s broken
But heaven knows I’m miserable now
No longer your ashtray
To dispose of inside
Fuck your pretty face
This is finally goodbye
I am not your fucking puppet

I’ve finally let you go and left the past to die
This is my resignation from
All that we’ve loved and left behind
In the grave you dug for me
A frame of bones reside
Six years I’ve pissed away
It ends right here - you’re dead to me
Goodbye
Marionnettes 3 (La grande finale)

Un tombeau taillé, stérile et brisé
Réside où fleurissaient autrefois des orchidées délicates
Aucune révocation pour les damnés
Tentations maudites au sable
Comme une race méprisante et lubrique
Une vertu déshumanisante pour votre nouveauté
Sérénade à la langue enflée
Qu'aucune élégie ne soit chantée
Je suis l'ombre profonde de blasé
Vais-je brûler votre forteresse de mensonges?
J'ai attendu six putains d'années
Pour te foutre de ma vie
Pas de retour en arrière

Je te laisse enfin partir et laisse le passé mourir
Ceci est ma démission de
Tout ce que nous avons aimé et laissé derrière nous
Maintenant je vais le laisser derrière

Un portrait de la torture que nous peignons
Allure séduisante ornée de dentelle
Éternellement, la porcelaine craque
Une passion fatale forgée en noir
Comme une créature bizarre
Un vaisseau captivant de beauté esthétique
Vêtu de sang pour provoquer un effondrement
Un coeur fatal conservé en cire

Je te laisse enfin partir et laisse le passé mourir
Ceci est ma démission de
Tout ce que nous avons aimé et laissé derrière nous
Dans la tombe tu m'as creusé
Un cadre d'os réside
La chair a brûlé jusqu'à la braise
Ma muse, c'est mon dernier adieu

Vous recracher
Votre beauté est des conneries
J'étais juste un cadavre que tu jugeais utile de traîner
Maintenant ta prise sur moi est cassée
Mais Dieu sait que je suis malheureux maintenant
Plus ton cendrier
Disposer de l'intérieur
Baise ta jolie gueule
C'est enfin au revoir
Je ne suis pas ta putain de marionnette

Je te laisse enfin partir et laisse le passé mourir
Ceci est ma démission de
Tout ce que nous avons aimé et laissé derrière nous
Dans la tombe tu m'as creusé
Un cadre d'os réside
Six ans que j’ai énervé
Ça se termine ici - tu es mort pour moi
Au revoir


Paroles similaires